Les camions à hydrogène gagnent du terrain

Camion avec moteur hydrogène : comment ça marche ?

La technologie utilisée dans les différents projets de camion roulant à l’hydrogène associe des réservoirs prévus pour stocker cette énergie et des piles à combustible. Concrètement, le mode de fonctionnement est très similaire à celui d’un moteur électrique « classique », à la différence majeure que l’énergie n’est pas contenue dans une batterie mais générée par le contact entre l’hydrogène et les piles à combustibles. En ne rejetant que du monoxyde de dihydrogène (H2O), les camions hydrogène sont zéro émissions et répondent de fait pleinement aux normes environnementales en vigueur.

Camion hydrogène : une ambition élevée en France

Pleinement engagée dans la transition énergétique, la France a de solides ambitions pour le développement de la mobilité hydrogène au cours de cette décennie. La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), couvrant la période 2019-2028, prévoit plusieurs engagements d’envergure en faveur de cette énergie, y compris pour les véhicules poids lourds.

Selon ce plan, le territoire devra être équipé de 100 stations publiques hydrogène à l’horizon 2023, puis de 400 à 1 000 stations en 2028, selon les avancées technologiques enregistrées par la filière. En termes de nombre de véhicules en circulation, la PPE table sur 200 modèles lourds en 2023, avant une nette accélération sur les cinq années suivantes pour atteindre 20 000 à 50 000 camions à hydrogène en 2028.

Poids Lourds : quelle autonomie ?

Spécialiste de la fabrication de camions électriques et hydrogènes, IVECO a développé des modèles de véhicules poids lourds au cours des dernières années, avec des promesses d’autonomie bien au-delà des 1000 km. Le tout avec des temps de recharge relativement réduits, puisqu’un plein d’hydrogène serait obtenu en une vingtaine de minutes.